Obéir - Espace poétique divin

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Obéir

Règle de Saint Benoit


5. OBÉIR

OBÉIR TOUT DE SUITE

1 Le premier échelon de l'humilité, c'est d'obéir tout de suite.

2 Obéir de cette façon convient à ceux qui pensent :

3-4 Dès qu'un supérieur leur commande quelque chose, ils ne peuvent pas attendre pour obéir. C'est comme si Dieu lui-même leur commandait. Ils font cela à cause du service saint qu'ils ont promis, ou bien parce qu'ils ont peur de souffrir loin de Dieu pour toujours, ou bien parce qu'ils espèrent la gloire de vivre avec lui pour toujours.

5 Le Seigneur parle d'eux quand il dit : (Psaume 17, 45).

6 Il dit aussi à ceux qui enseignent : (Luc 10, 16).

7 Ces moines obéissants laissent immédiatement leurs occupations et ils renoncent à leur volonté égoïste.

8 Ils lâchent tout de suite ce qu'ils ont dans les mains sans finir ce qu'ils sont en train de faire. Dès qu'ils entendent la voix de celui qui commande, ils mettent leurs pieds en mouvement pour obéir et faire ce qu'on leur ordonne.

9 Ainsi l'ordre donné par le maître et l'acte accompli par le disciple, ces deux choses se réalisent ensemble, très vite et comme en même temps, avec la rapidité inspirée par un respect confiant envers Dieu.

OBÉIR COMME LE CHRIST

10 L'amour presse ces moines de parvenir à vivre avec Dieu pour toujours. 5,11-19 26

11 C'est pourquoi ils prennent courageusement le chemin étroit. Le Seigneur parle de ce chemin quand il dit : (Matthieu 7, 14).

12 Alors, ils ne vivent plus en suivant leurs idées, ils n'obéissent plus à leurs désirs ou à leurs plaisirs. Mais ils marchent en obéissant à la décision et aux ordres d'un autre. Ils habitent dans un monastère et ils désirent avoir un abbé à leur tête.

13 Oui, c'est sûr, ces moines imitent le Seigneur qui dit : mais pour faire la volonté de celui qui m'a envoyé » (Jean 6, 38).

OBÉIR DE BON COEUR

14 Pour que cette façon d'agir soit agréable à Dieu et douce aux hommes, il faut faire ce qu'on ordonne sans peur, sans retard et sans mollesse, sans murmurer et sans refuser.

15 En effet, obéir aux supérieurs, c'est obéir à Dieu. Il a dit lui-même : (Luc 10, 16).

16 Et cette obéissance, les disciples doivent l'offrir de bon coeur. Oui, (2 Corinthiens 9, 7).

17 C'est pourquoi le disciple qui n'obéit pas volontiers, qui non seulement murmure en paroles mais même dans son coeur,

18 celui-là ne plaît pas à Dieu. Il fait peut-être ce qu'on lui commande, mais Dieu voit son coeur qui murmure.

19 Et pour cette action il ne reçoit aucune récompense. Au contraire, s'il ne se corrige pas et ne répare pas sa faute, il mérite d'être puni comme ceux qui murmurent.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu